Génétique des tumeurs

En cancérologie, la génétique dans son ensemble est utilisée en pratique quotidienne pour la prise en charge des personnes atteintes. Le cancer fait partie, chez l’adulte, des maladies chroniques complexes comme les dyslipidémies, le diabète, les maladies cardiovasculaires.

La part de la contribution génétique au développement d’un cancer peut être importante. L’évaluation de ce facteur de risque génétique chez une personne est communément appelée l’oncogénétique.

La génétique en cancérologie ne se limite pas à l’oncogénétique. Elle analyse également le risque pour une personne atteinte de cancer de faire une réponse toxique à certains médicaments, c’est la pharmacogénétique.

Enfin, elle participe à l’évaluation pronostique et thérapeutique par l’analyse des caractéristiques génétiques des cellules tumorales, sur l’ADN et sur l’ARN. C’est la génétique tumorale plus habituellement appelée génétique somatique ou familièrement biomol.

Tout au long du parcours de soins, des examens génétiques sont donc prescrits après concertation des équipes médicales qui intègrent désormais les médecins généticiens.

Cette médecine prédictive, autrement dit médecine de précision, permet aujourd’hui d’adapter la prise en charge à chaque situation singulière tout en préservant au maximum la qualité de vie.